Lifestyle,  Une vie de Cailloux

Et puis j’ai oublié de bloguer

J’y pensais depuis bien deux semaines. Bientôt les congés, je vais pouvoir bloguer, avoir plus de temps pour un article de fond, commencer plusieurs brouillons et les planifier. Tiens, je vais aussi passer un peu de temps sur les réseaux sociaux, tenter d’augmenter mon nombre de followers, être un peu plus présente sur la toile. Je vais aussi prendre des photos, de belles photos un peu artistiques pour une fois. Et j’ai été nominée aux Sunshine Blogger Award, il faut vraiment que je m’y mette.

et puis j'ai oublié de bloguer - nos vacances en famille

Mais c’est les vacances après tout, pas de précipitations, j’aurais bien le temps de faire tout ce dont j’ai envie cette semaine. D’ailleurs j’ai acheté un bouquin, un gros bouquin, bien épais, un de ceux qu’une maman de ma trempe lit en plusieurs années. Je vais pouvoir me détendre avec ça, j’imagine déjà les après-midi ensoleillés sur la terrasse, une citronnade bien fraîche, une paille pour la déguster, et moi dévorant ce bouquin.

Ces vacances aux fausses grasses matinées, pas jusqu’à dix heures, mais au moins jusqu’à huit. A la lueur du jour, tous dans le même lit à se chatouiller, à deviner les animaux sur la couette. Ces petits déjeuners à rallonge, la pépite debout sur sa chaise, tartine de confiture dans une main et biberon dans l’autre, le chien attendant patiemment sa part en dessous.

Et les bonnes résolutions printanières. La reprise du sport avec l’espoir secret de perdre quelques bribes du poids que je traîne péniblement à chaque foulée. Le gravier qui pédale frénétiquement derrière moi, me dépasse, tombe, se relève et repart. Un kilomètre, puis deux, penser à respirer, souffler, je peux faire plus de trente minutes, je peux, et demain je ferai mieux. Mon amoureux qui suit un peu plus loin en poussette pour m’encourager, sortir les enfants, et prendre l’air. Avoir mal aux mollets, prendre un coup de soleil, avoir la marque du T-shirt croisé dans le dos, et être puante de bonne heure et de bonheur.

Ne pas penser au travail. On va plutôt manger des salades froides avec des tomates séchées, et des câpres, j’adore les câpres. Et on va s’amuser dans l’herbe. Je vais sortir une couverture et des coussins. On va deviner la forme des nuages, la pépite va me monter dessus à califourchon, jouer au cheval en hurlant de rire. Le gravier s’est fabriqué une épée avec un bout de bois, il joue au chevalier. Tiens maintenant il “répare” la maison avec son bout de bois. La pépite court les fesses à l’air dans le jardin, elle enlève ses couches toute seule mais ne maîtrise pas encore la technique du pot. En la voyant courir nue je pense à Kirikou, quelle histoire vais-je bien pouvoir raconter ce soir ?

et puis j'ai oublié de bloguer

Être en vacances me fait réaliser que je n’ai plus rien à me mettre, allez savoir pourquoi ! Ce pantalon ne va plus, ces robes ne sont plus à ma taille, et dans cette blouse on dirait un sac. Cela vaut bien une petite escapade pour faire des emplettes. Et si je compte bien cela doit faire au moins 3 mois que je ne suis pas allée chez le coiffeur, mes cheveux sont de paille, mon blond tire sur le jaune, il va falloir y remédier tout de suite.

Mon téléphone vibre, je suis informée par texto que ma copine débarque dans dix minutes pour l’apéro. On va coucher les enfants et écouter le récit de ses vacances au bout du monde autour d’une bière. Le soleil se couche, la brise du soir me fait enfiler un gilet, et je pense à cette soirée de samedi à venir. Un restaurant entre filles, des lustres que je ne suis pas sortie.

C’est bientôt la fin des vacances. Et à trop vivre j’en aurais presque oublié d’écrire.

Les brouillons ne se bousculent pas en inbox, les réseaux sociaux ne sont pas stimulés outre mesure, les photos restent des instants de vie mal cadrés, souvent un peu floutées. Les vacances se terminent, et puis j’ai oublié de bloguer.


Article similaire : En tête-à-tête avec moi-même: récit d’une journée sans enfants

Épingle Pinterest:

Et puis j'ai oublié de bloguer ! Nos vacances en famille

13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *